Christmas Standard Delivery Deadline 12/18
: :
Get up to 50% Off! Code: MXSHIP Ends: 12/12 Details
Apply
  1. Help

Lucas

Hello, you either have JavaScript turned off or an old version of Adobe's Flash Player. Get the latest Flash player.

Lucas - Page Text Content

S: Lucas

FC: Lucas

1: En juin 2010 a commencé une magnifique aventure, que j'ai envie de partager avec toi. Les mois qui ont précédé ta naissance et tous ceux qui ont suivi m'ont comblée de bonheur. Ce livre se veut un témoignage de tous ces moments a t'attendre, a t'espérer, a m'inquiéter, a m'émerveiller. Je t'aime, Maman

2: J'ai appris que j'étais enceinte de toi le 24 juin 2010. J'ai pleuré quand j'ai vu le résultat; j'étais tres émue. La grossesse s'est bien passée. Tu gigotais énormément., on pouvait voir mon ventre bouger. L'échographie a eu lieu le 30 septembre, date a laquelle nous avons appris que tu étais un garcon et que tu étais en parfaite santé. Nous étions tres contents. Je te parlais beaucoup, j'avais tellement hate de te rencontrer! J'ai aussi mis beaucoup de soins a décorer ta future chambre. Nous avons gardé pour nous le prénom que tu porterais jusqu'a ta naissance. Tout le monde avait tres hate de le connaitre! | La grossesse

4: 20 février, 2h50 7 livres 21 pouces | Ta naissance | Papa coupe ton cordon

5: Enfin, je te rencontre, petite merveille que je chéris depuis plusieurs mois déja! | Tout le monde a trouvé que tu avais beaucoup de cheveux!

6: Les dernieres semaines avant ta naissance ont été remplies d’émotions contradictoires. D’abord, ma vive impatience de voir arriver la fin de cette attente et de te rencontrer apres t’avoir tant espéré, tant imaginé. Ensuite, le désir de ralentir la cadence du temps pour profiter encore de ces instants magiques ou tu étais protégé de tout, ou tu étais a portée de main en tout temps, ou j’étais en harmonie totale avec toi, mon futur bébé que j’aimais déja tendrement. Évidemment, l’exaspération, en raison des douleurs et de l’inconfort d’avoir a te porter a chaque moment. L’incertitude, celle qui m’habitait parce que j’avais peur de ne pas etre a la hauteur, de ne pas t’offrir ce que tu mériterais. Pour ne pas perdre la tete, je me suis mise a tout planifier scrupuleusement. J’ai fait des listes : liste de choses a acheter pour ta chambre, liste des personnes a contacter le grand jour, liste des items a mettre dans les valises... D’avoir tout planifié, d’avoir tout si bien organisé, ca m’a permis le jour de ta naissance de me laisser aller, car je savais que tout ce que je pouvais controler était derriere moi et qu’il ne me restait qu’a faire de mon mieux pour que tu arrives dans les meilleures conditions possible.

7: Samedi matin, 19 février, je me suis réveillée vers 4h. J’étais incapable de me rendormir. Apres deux heures, j’ai essayé de me tourner sur le ventre : ca faisait des mois que j’en revais! J’ai senti une vive douleur au ventre, tu as donné un énorme coup de pied, et j’ai entendu mes eaux crever. J’ai su tout de suite que le moment était enfin arrivé. J’ai réveillé ton papa, je lui ai dit tres calmement qu’il devrait se réveiller tranquillement parce qu’il faudrait aller a l’hopital. Il était tres confus! Tout s’est passé en douceur ce matin-la. Nous avons pris le temps de manger et de nous laver, nous avons terminé les valises. J’ai appelé tes grands-parents, qui étaient tous tres énervés de savoir que tu serais parmi nous dans les heures qui suivraient. Vers 9h, ton papa et moi sommes partis pour l’hopital. J’avais imaginé le trajet entre chez nous et l’hopital des tas de fois. Je me voyais angoissée, reprochant a ton papa de rouler trop lentement, lui ordonnant d’etre plus prudent. Pourtant, ca ne s’est pas du tout passé comme ca. Comme je n’avais aucune contraction, j’étais parfaitement calme. J’ai meme chanté dans l’auto, tout heureuse a l’idée que j’allais accoucher!

8: Rendue a l’hopital, je me sentais tellement sereine. Aucune trace d’angoisse, aucune inquiétude. Les infirmieres étaient impressionnées! Mirabelle, la femme que nous avions choisie pour nous accompagner pour ta naissance, est arrivée vers 11h. Comme je n’avais toujours pas de contractions, nous avons commencé a essayer des tas de trucs pour que le travail se déclenche de lui-meme. La médecin qui s’occupait de nous était pressée de me provoquer. Nous lui avons demandé d’attendre le plus possible. Malheureusement, vers 13h, comme rien ne bougeait, elle a pris la décision de me provoquer (c’était dangereux que tu restes trop longtemps, puisque mes eaux avaient crevé). Vers 15h, donc, j’ai commencé a recevoir par perfusion l'hormone qui devait provoquer les contractions. Je n’ai commencé a ressentir de vraies douleurs que vers 17h. Je dois avouer que nous commencions a trouver que la journée était longue! Avec l’aide de Mirabelle, j’arrivais a controler la douleur de facon étonnante sans anesthésie. J’étais si fiere de moi. Jamais je n’aurais cru que j’aurais pu tolérer cette douleur-la sans hurlements, sans impatience, sans agressivité. Mirabelle m’a dit que meme si elle ne se risquait jamais a ce genre de prédictions, a son avis, j’étais tres avancée et que le plus gros était derriere moi. Bientot, la poussée pourrait commencer!

9: Vers 22h, a la fin de l’injection de médicaments, la médecin est venue vérifier l’avancement des choses. Elle m’a dit que j’étais rendue a 3 centimtres, alors que j’étais a 1,5 a mon arrivée, 13 heures plus tot! Aussi bien dire que j’avais enduré tout ca pour rien! A ce moment précis, toute ma concentration et ma belle énergie se sont envolées! Prise de panique, j’ai regardé ton papa et je me suis mise a pleurer. J’étais compltement découragée! Je me trouvais tellement bonne, je n’arrivais pas croire que rien n’avait progressé alors que je me laissais aller totalement. J’avais déj demandé a ce qu’on prépare le bain tourbillon, donc j’y suis allée pour voir si j’arrivais a me calmer. J’ai pleuré a chaudes larmes pendant les 20 minutes que ca a duré. La douleur était devenue insupportable. Les contractions étaient extremement rapprochées et je n’arrivais plus du tout a respirer et a prendre sur moi. De retour a la salle d’accouchement, j’ai demandé a ce qu’on fasse venir l’anesthésiste pour la péridurale. On m’a dit qu’il était occupé et qu’il ne serait pas disponible avant au moins 20 minutes. Je ne voyais tout simplement pas comment je pourrais tenir tout ce temps. Je ne suis pas tres fiere de m’etre laissée emportée comme ca par la panique, mais ca fait partie des grandes émotions qui se sont succédé cette journée et cette nuit-la. Apres le passage de l’anesthésiste, j’ai pu retrouver mon calme. Nous avons tous pu sommeiller un peu, environ une heure. Les contractions étaient encore bien présentes, mais elles se controlaient tres bien.

10: Probablement autour d’une heure du matin, je me suis mise a sentir que tu poussais. J’ai réveillé Mirabelle et ton papa, et je leur ai dit que j’étais certaine que ca y était. Nous avons appelé l’infirmiere, qui a mis du temps a venir parce qu’il y avait beaucoup d’accouchements en meme temps cette soirée-l.a Elle est venue vérifier, et elle a tout de suite senti ta tete. Du meme coup, c’est elle qui s’est mise a paniquer. Elle n’avait rien préparé, ses instruments n’étaient pas sortis. Elle s’est empressée de tout organiser, pendant que je sortais tranquillement de la brume du sommeil et de l’anesthésie. C’était assez difficile de contenir ta petite tete qui voulait absolument sortir! Tout d’un coup, tu étais tres pressé d’etre parmi nous! Alors que ton papa et Mirabelle tenaient chacun une de mes jambes, l’infirmiere m’a demandé de faire un essai de poussée. Elle a dit que les meres qui accouchent de leur premier enfant doivent s’y prendre a plusieurs reprises avant de comprendre comment pousser. J’ai donc décidé de me ressaisir, afin d’etre efficace! Bien, des la premiere poussée, ils ont pu voir ta tete! La médecin est donc arrivée a la course, enfilant ses gants et son sarreau, et elle a a peine eu le temps de se mettre devant moi que ta tete sortait! Quelques poussées, et ca y était! Comme tu avais le cordon enroulé autour du cou, il a fallu que la médecin s’occupe de l’enlever, pendant que ton papa retenait son souffle. Tu étais bleu! J’ai ensuite poussé une derniere fois, puis la médecin et l’infirmire sont allées s’occuper de toi, puisque tu ne respirais pas tres bien. Heureusement, ca n’a pris que quelques secondes avant que tu ne cries. Ton papa a coupé ce qu’il restait de ton cordon, puis l’infirmiere est venue te déposer sur moi.

11: Je ne sais pas encore aujourd’hui quels mots peuvent décrire ce moment-la. En quelques minutes, j’étais devenue une autre femme, et j’étais prtee assumer mon nouveau role de mere et de protectrice. Il n’y a aucune facon de t’expliquer la chaleur qui m’a envahie, le bien-etre, la sérénité, la confiance Je t’avais sur moi, plus rien ne comptait que de te regarder et d’etre fiere d’avoir mis au monde un etre si beau, a la fois fragile et plein de vie. A cet instant, j’ai compris que je ne pouvais trouver rien de plus parfait que toi pour etre le symbole de l’amour que je ressentais pour ton papa. Je n’ai plus eu aucun doute et aucune inquiétude. J’avais entierement confiance en mes capacités de prendre soin de toi et de t’aimer sans conditions. C’est ce sentiment de confiance absolue qui m’a habitée les premiers jours de ta vie. Le sentiment que je savais mieux que personne ce dont tu avais besoin et que je te comprenais. Évidemment, avec le temps, les inquiétudes et les questionnements sont revenus, mais chaque fois que je repense a ta naissance, c’est comme cela que je veux y penser, comme la naissance d’un lien particulier entre toi et moi et du moment qui m’a fait devenir quelqu’un d’autre, pour le meilleur.

12: Je pensais que ton arrivée me rendrait tres nerveuse. Pourtant, je n'ai jamais été aussi confiante et zen que les premiers jours de ta vie. | Nous sommes restés 36 heures a l'hopital

13: Tu n'as presque pas dormi ta premiere nuit...

17: Tu es un bébé curieux. Tu regardes partout, tu es tres éveillé. Tu ne pleures presque jamais, un vrai petit ange!

18: Papa

20: Maman

21: Je suis choyée d'avoir un petit garcon comme toi!

22: Andrée | Cher Lucas, Toi qui as été ardemment désiré et tendrement aimé des ton arrivée, sois le bienvenu dans la famille. En tant qu’ainé de la famille et premier garcon de ta génération, les attentes seront surement élevées, mais sache que tu pourras toujours trouver l’aide espérée. Je te souhaite, cher ange, une vie remplie d’amour, de joie et de belles réalisations. Grand-maman Andrée qui t’aime

24: Je me suis demandé ce que le prénom Lucas signifiait. Il signifie lumiere. Donc j'ai compris pourquoi tu es comme un petit rayon de soleil dans nos vies. Tu rayonnes de jour en jour et tu es un amour de petit homme. Grand-maman Sylvie qui t'aime.

25: Sylvie et Robert

26: Guy

27: Grand-papou est comblé avec son premier petit-fils

29: Tu as la chance de connaitre tes quatre arrieres-grands-parents, qui t'adorent. | l | Diane et Vital

30: Grand-maman Hélene joue beaucoup avec toi!

31: Gilles et Hélene

33: Parrain et marraine | Cher Lucas, C’est un privilege pour nous d’etre ta marraine et ton parrain . Nous remercions tes parents de nous avoir choisis et nous tacherons d’etre a la hauteur. Tu seras toujours précieux a nos yeux . Nous serons toujours la pour toi . Tu fais partie de notre famille et tu pourras toujours compter sur nous . Marraine Véronique et Parrain Benoit xxx

34: Tantes

36: COUSINES

38: Famille

41: Ton premier Noel! Tu as été tres gaté!

43: 26 février, fete de pirate | Toute ta famille s'est jointe a nous pour souligner ton premier anniversaire sous le theme de la piraterie.

44: Paques | au chalet

45: Bébé joyeux

46: Tu as beaucoup d'amis de ton age. Tu préferes quand meme souvent jouer seul. | Amis

47: Tu es un vrai glouton! Tu adores manger et tu n'es pas difficile. | A table!

48: Premieres fois | Ton premier biberon a été donné par papa quand tu avais six semaines. Ton premier repas a été donné le 14 juillet, a presque cinq mois. Dans les deux cas, tu as tres bien fait ca! | 27 février - tu souris pour la premiere fois 25 et 27 mars - tu fais plein de sorties : voir papa jouer au hockey, aller a la Cage aux sports, a la cabane a sucre et dans un bar Juin - tu te tournes du dos au ventre et tu ris aux éclats Juillet : tu te tiens assis et tu rampes Septembre - tu as tes premieres dents et tu es capable de passer de la position assise a couchée Novembre - tu te leves seul avec appui et tu marches a quatre pattes Décembre - tu tiens ton biberon seul et tu dis ton premier mot, "tape", en tapant sur tes mains; tu marches aussi avec appui Mars - tu marches seul

49: Ta premiere journée de garderie, le 4 octobre, a aussi été la journée de ton premier dodo dans ta chaise haute. C'est épuisant, jouer avec les amis! | Ton premier contact avec la baignade s'est fait dans le spa de grand-maman Sylvie. | Ta premiere coupe de cheveux était le 23 décembre, juste a temps pour te mettre beau pour Noel!

50: CHALET

51: Au chalet, le bain se donne en groupe, et il n'est jamais trop tot pour une partie de poker ou un tour de quatre-roues!

52: Tu as beaucoup de plaisir avec les amis et ton éducatrice, Jennifer!

53: La garderie

54: 16 juin

56: 14 juillet

59: 17 mars 2012

Sizes: mini|medium|large|colossal
Default User
  • By: Sindy L.
  • Joined: over 5 years ago
  • Published Mixbooks: 2
  • Default User
    • By: mf b.
    • Contributions: 0 photos , 0 pages
  • Default User

About This Mixbook

  • Title: Lucas
  • Tags: None
  • Published: almost 5 years ago

Get up to 50% off
Your first order

Get up to 50% off
Your first order